02 décembre 2021

Le Bocuse d'Or France choisit Reims pour sa finale

Mardi 23 novembre, Reims accueillait la finale du Bocuse d'Or France. 6 candidats concouraient devant un jury composé de 17 grands chefs.

A cette occasion, Naïs Pirollet, la candidate originaire de Lyon sortie major de la promotion 2017 de l’Institut Paul Bocuse, a été sacrée Bocuse d’or 2021. Elle sera la première femme à représenter l'Hexagone au Bocuse d'or Europe.

La Team France était représentée par Serge Vieira, son président. Et plusieurs chefs lyonnais étaient présents, dont les membres du comité d’organisation, Guy Lassausaie, Jacques et Régis Marcon président du Bocuse d’or France, Joseph Viola, Alain le Cossec mais aussi Tabata Mey qui faisait partie du jury dégustation, et Davy Tissot Bocuse d’or 2021.

« Le Bocuse d’Or France n’est qu’une étape vers la demi-finale européenne qui aura lieu en mars à Budapest et la finale mondiale qui aura lieu à Lyon en janvier 2023 », a rappelé le Lyonnais Davy Tissot, grand vainqueur, en septembre dernier, du Bocuse d’Or 2021.

Retrouvez dans cette vidéo les interviews de :

- Arnaud Lallement, Chef de l'Assiette Champenois et Parrain du Bocuse d'Or France 2021

- Marie-Odile Fondeur, Directrice Générale Sirha

- Arnaud Robinet, Maire de Reims

- Naïs Pirollet, gagnante du Bocuse d'Or sélection France

Reims, capitale de la gastronomie

La cité des Sacres a accueilli durant deux jours, deux événements culinaires prestigieux : le Trophée Mille et le Trophée Bocuse France. L’occasion de mettre en lumière le patrimoine gastronomique champenois et de préparer encore un peu plus la candidature de Reims au titre de Capitale de la Culture 2028.

Il serait peu original de dire qu’il y avait une pluie d’étoiles à Reims la semaine dernière, lors des Trophées Mille et Bocuse, qui se sont déroulés à 24 heures d’intervalle… Et pourtant, la cité des Sacres qui portait si bien son nom en ces occasions, était l’espace d’un moment, au firmament de la gastronomie. « J’ai pour coutume de dire que nous avons dix étoiles à Reims », confie Arnaud Robinet, Maire de la ville, englobant outre les deux étoiles de Philippe Mille (Les Crayères), les deux de Kazuyuki Tanaka (Racine), celle d’Hervé Raphanel (Le Millénaire), celle de Dominique Giraudeau au Grand Cerf à Montchenot et celle de Jacky Louaze (Le Foch), les trois étoiles d’Arnaud Lallement et de son établissement l’Assiette champenoise, située… à Tinqueux.

Lire la suite de l'article sur le site du Matot Braine

Crédit vidéo : MELODIA pour Invest in Reims

Lire l'article de l'Union

S'inscrire à la newsletter