flaneries_musicales_reims
10 avril 2019

Le festival des Flâneries musicales de Reims fête cette année son 30e anniversaire

Nées en 1990 à l'initiative de la ville, dirigée à l'époque par Jean Falala, les Flâneries Musicales constituent le plus ancien festival de Reims. Une longévité due en grande partie au respect des intentions d'origine, comme l'a souligné Jean-Philippe Collard, directeur artistique de l'événement, lors de la présentation de l'édition 2019 : « Ici, la musique se conjugue avec l'architecture faisant des Flâneries un festival unique au monde, fidèle en termes de répertoire, d'artistes...»

En effet, dès la première saison, des concerts sont proposés par dizaines aux quatre coins de la ville. 13 000 entrées sont alors enregistrées. Quatre ans plus tard, ce sont 100 000 personnes qui assistent aux quelque 150 concerts de musique classique et de jazz programmés ! Avec déjà pour théâtre des hauts lieux du patrimoine rémois, de grands noms se succèdent à l'image de Lord Yehudi Menuhin, Mstislav Rostropovitch ou Montserrat Caballé, tous parrains d'un événement qui rayonne bien au-delà des frontières de l'ancienne Champagne-Ardenne. 

Les temps forts des 30es Flâneries Musicales

Entre le concert de préouverture, qui sera donné dès le 7 juin à la basilique Saint-Remi, avec à l'affiche le World Doctors Orchestra, et le pique-nique musical au parc de Champagne, le 20 juillet, avec les valses de l'orchestre national de Metz, les Flâneries Musicales proposeront au total 50 rendez-vous dans 30 lieux différents, à Reims, mais aussi dans six autres communes proches.

Le coup d'envoi officiel de cette édition anniversaire sera donné le 19 juin avec un récital du contre ténor Jakub Jozef Orlinski au sein de la basilique Saint-Remi. Dès le lendemain, le domaine Pommery sera le théâtre du 30e anniversaire du festival. Un concert qui mettra en scène pas moins de quatre pianistes, dont Jean-Philippe Collard, interprétant des œuvres du répertoire pour une à huit mains sur deux pianos. À l'occasion de la fête de la musique, les Flâneries investiront la nouvelle esplanade Simone Veil (ex place de la mairie) pour un moment mêlant football et musique classique en compagnie des élèves du conservatoire de Reims (concert gratuit). Si le festival visitera des classiques du patrimoine rémois, il fera aussi son retour à l'église Saint-Maurice, « joyau acoustique » selon le directeur artistique, le 23 juin et le 4 juillet. La série Débuts, « qui met en lumière des jeunes talents », sera reconduite dans les conditions idéales de l'auditorium du conservatoire, les 1, 2 et 3 juillet. De même, les promenades musicales, le 30 juin, et les rendez-vous estampillés Petits Flâneurs enchanteront de nouveau les spectateurs, notamment les plus jeunes. Parmi les très grands noms attendus lors de cette édition, celui d'Arcadi Volodos sera à l'affiche le 6 juillet. à l'opéra de Reims, ce grand pianiste russe, « en pleine maturité de son talent », interprétera des morceaux de Schubert, Rachmaninov et Scriabine. Le 9 juillet, Jean-Philippe Collard remontera sur scène, celle du théâtre du Manège, pour un concert-lecture en compagnie de Lambert Wilson, d'après le livre « À l'ombre des jeunes filles en fleurs » de Marcel Proust. Quant au concert de clôture, donné le 11 juillet sur le parvis de la cathédrale (concert gratuit), il verra l'orchestre de Mulhouse interpréter la symphonie fantastique de Berlioz et le Boléro de Ravel.

Tout le programme et informations : https://www.flaneriesreims.com/

Source de l'article : L'Hebdo du Vendredi

Partager sur les réseaux sociaux :
S'inscrire à la newsletter