Global_Bioenergies_reims
24 mars 2022

Global Bioenergies annonce le démarrage de la production sur son unité de Pomacle, près de Reims

Global Bioenergies a développé un procédé de conversion de ressources végétales en une famille de composés utilisés en cosmétique ainsi que dans les domaines de l’énergie et des matériaux. En 2021, le Groupe a accédé pour la première fois au marché en lançant LAST®, sa propre marque de maquillage, dont la formulation repose sur un ingrédient clé issu de sa technologie. La Société poursuit le travail d’optimisation des performances de son procédé et d’augmentation progressive de ses capacités de production, afin de fournir ses ingrédients aux grands acteurs de la cosmétique et d’améliorer ainsi la naturalité et l’empreinte environnementale du domaine. Sa technologie est également applicable à la production de plastiques, caoutchoucs et peintures renouvelables. Global Bioenergies porte enfin la perspective de réduire les émissions de CO2 du transport aérien et de contribuer ainsi à limiter le réchauffement climatique. 

Investinreims-GlobalBioenergies-Marc-Delcourt-PDG

Global Bioenergies a annoncé en mars 2022, le démarrage de la production sur son unité de Pomacle-Bazancourt, près de Reims. Cette unité est au cœur d’une nouvelle filière 100% française de production d’isododécane renouvelable. Son lancement commercial aura lieu sous la marque « Isonaturane® 12 » au salon In-Cosmetics qui se tiendra à Paris début avril. La Société accélère son calendrier de montée en échelle, et réaffirme son ambition dans les biocarburants aériens.

La première unité commerciale de la Société, installée sur le site d’ARD près de Reims, a démarré son activité selon le calendrier prévisionnel. Les premiers lots d’isobutène biosourcé ont été produits sur cette unité courant mars 2022.

Cette nouvelle filière de production 100% française et fondée sur des matières premières locales a été mise en place grâce à l’évolution du procédé de production, qui s’appuie maintenant sur des façonniers sur la partie amont de la chaîne (fermentation industrielle) comme sur la partie aval (chimie verte).

Le passage à l’échelle du millier de tonnes, prévu fin 2024/début 2025, se précise. Il s’agira de viser le marché plus vaste de la dermocosmétique et des soins capillaires. Global Bioenergies sera ensuite en position de force pour cibler, à horizon 2026/27, le marché bien plus vaste des biocarburants aériens : l’exploitation dans ce secteur permettra un impact environnemental important (économies de CO2), ainsi qu’une réduction de la dépendance énergétique européenne.

Plus d'informations et source de l'article : communiqué de presse de Global Bioenergies

S'inscrire à la newsletter