chocolaterie_reims
31 août 2022

L'interview du mois : Joëlle THIEULEUX, chocolaterie des ateliers du Val d’Igny

Tous les mois, le blog Invest in Reims met en avant des startups, entreprises ou organismes qui se créent et/ou se développent à Reims et témoignent d'un écosystème économique dynamique et favorable !

Ce mois-ci, découvrez notre entretien avec Joëlle THIEULEUX des ateliers du Val d’Igny, accompagnés par la Direction du Développement Economique du Commerce et de l’Enseignement Supérieur du Grand Reims.

Pouvez-vous nous rappeler brièvement l’histoire de l’abbaye d’Igny ?

Fondée en 1128, le monastère a accueilli des moines cisterciens jusqu’en 1918.

Le monastère actuel accueillant les moniales date de 1929. Les vestiges de la première chapelle, datant du XIIIe siècle (découverts lors de fouilles archéologiques menées dans les années 1960), peuvent être visités lors des journées européennes du patrimoine au mois de septembre.

abbaye_igny

Quand et comment est née votre activité de chocolaterie ?

La première chocolaterie est créée en 1884, date à laquelle les moines se lancent dans la fabrication de tablettes de chocolat. La Grande Guerre a mis fin à cette activité.

 A l’arrivée des moniales en 1929, une activité de fabrication de fromages est lancée puis en 1949 une activité de confiserie : c’est la naissance des ateliers du Val d’Igny. C’est en 1961, sous l’impulsion de M. Deléans, maître chocolatier rémois, que la production de confiseries enrobées de chocolat démarre. C'est avec son aide que les ateliers du Val d’Igny mettent au point leur recette phare : le bouchon d’Igny.

A propos du bouchon d’Igny, peut-on dire qu’il est votre spécialité ?

Le bouchon d’Igny est encore à ce jour le produit phare des ateliers du Val d’Igny.

En 2005, le bouchon d’Igny a été décliné sous différentes tailles. Nous avons par la suite créé les capsules et les feuilles de vigne en chocolat en hommage au patrimoine viticole champenois.

Le bouchon d’Igny est fabriqué dans des moules de la taille réelle d’un bouchon de bouteille de Champagne dans lesquels on coule :

  • le chocolat qui doit parcourir un cycle précis de température pour donner un résultat impeccable au niveau brillance et visuel.
  • puis le fourrage crémeux à base de marc de champagne, de fine de la Marne et de gianduja.  

En 2022, vous avez décidé d’investir dans de nouveaux équipements, comment le Grand Reims vous a-t-il aidé ?

Nous avons acquis deux tempéreuses (qui régulent de façon optimale la température du chocolat) pour diversifier la production puisque nous utilisons plusieurs types de chocolat (lait, noir 55 % et 63 % de cacao). Ces investissements facilitent notre processus de fabrication et permettent d’augmenter notre capacité de production.

Le Grand Reims nous a aidés dans la réalisation de ces investissements en nous attribuant une subvention d’un montant de 4820 €.

Vous disposez d’une boutique, pouvez-vous nous parler de la distribution de vos produits ?

Nos chocolats sont vendus sur place dans la boutique d’artisanat monastique à l’entrée de l’abbaye. Des produits d’autres monastères y sont également proposés.

La boutique est ouverte tous les jours de l’année de 14 h à 17 h sauf le lundi.

Nos produits sont également distribués dans d’autres boutiques monastiques un peu partout en France.

Au niveau local, les biscuits Fossier vendent les bouchons d’Igny, tout comme le Phare de Verzenay et l’Office de Tourisme de Reims; c’est le cas également du maître chocolatier Dallet à Epernay.

Nous vendons par expédition aux particuliers qui nous adressent leurs bons de commande par voie postale ou par mail.  

chocolaterie_igny

Quels sont vos projets pour cette année 2022 ?

Pour essayer de diversifier nos produits, nous avons récemment lancé un fourrage Orange-Grand Marnier.

Nous avons également revu notre charte graphique et notre logo. Notre réflexion actuelle porte sur l'évolution progressive vers un packaging écoresponsable.

Nous prévoyons d’être présents à différents salons du chocolat, au cours de l’année 2023.

// Retrouvez toutes nos interviews du mois ici

Si vous avez besoin d'un accompagnement pour votre entreprise, prenez contact avec la DirEco du Grand Reims : eco@grandreims.fr ou 03 26 77 87 50

S'inscrire à la newsletter