latitude_reims
23 août 2022

Latitude, pré-sélectionné pour intégrer le Centre Spatial Guyanais

Article de Matot Braine

Latitude (ex-Venture Orbital System) start-up rémoise spécialisée dans les nanosatellites, vient d’être sélectionnée par le Centre National d’Études Spatiales (CNES) pour intégrer le Centre Spatial Guyanais (CSG).

En effet, en fin d’année 2021, le CNES a lancé un appel à candidatures pour l’accueil de micro et mini-lanceurs au Centre Spatial Guyanais, exprimant ainsi, en lien étroit avec l’ESA, sa volonté d’ouvrir le port spatial de l’Europe à de nouveaux opérateurs. Parmi les candidatures reçues, sept lauréats ont été pré-sélectionnés dans toute l’Europe, dont deux Français : AVIO SPA (Italie), HyImpulse Technologies GmbH (Allemagne), ISAR Aerospace (Allemagne), MAIA Space (France), Payload Aerospace (Espagne), Rocket Factory (Allemagne), Latitude (France).

D’autres opérateurs pourront être pré-sélectionnés lors d’un appel à candidature complémentaire ultérieur, notamment en fonction des capacités d’accueil identifiées au CSG. « Le CNES se réjouit particulièrement de la présence, parmi les présélectionnés, des entreprises françaises MAIA et Latitude, illustration du dynamisme du tissu industriel national que le CNES stimule depuis longtemps », exprime la direction du Centre d’études spatiales.

« Cette pré-sélection est une véritable illustration du dynamisme au sein du New Space européen. Nous remercions le CNES de confirmer l’avancement, la crédibilité et le sérieux de notre offre. Il nous tarde de continuer les discussions et la coopération avec le CNES pour aller vers un accord final qui permettra officiellement à Zéphyr de décoller depuis le CSG », indique Stanislas Maximin, CEO et co-fondateur de Latitude.

Lire l'article complet sur le site de Matot Braine

Lire aussi : Venture Orbital Systems lève 10 millions d’euros et devient Latitude

S'inscrire à la newsletter