plurial_reims
03 juin 2022

A Reims, Viliaprint : la maison aux murs en béton 3D inaugurée

Source et suite de l'article sur le site du Matot Braine

Après 4 années d'expérimentation, le projet Viliaprint© mixant impression 3D béton et éléments préfabriqués hors-site sort de terre. Les 5 maisons locatives (T3 au T5) qui ont été réalisées au coeur de l’écoquartier de Réma’Vert© ont permis de valider la pertinence de l’approche portée par Plurial Novilia et ses partenaires en phase opérationnelle. Certifié ATEx par le CSTB, le processus ouvre de nouvelles perspectives en matière de construction de logements sociaux, même si certains points techniques doivent encore être affinés pour renforcer davantage l’efficacité de la démarche.

Cinq maisons mixant murs impression 3D et éléments préfabriqués, en bois notamment, viennent de sortir de terre, après une année de chantier mais quatre ans de R&D, dans l’écoquartier Réma’Vert à Reims, sorte de site pilote pour habitat d’un genre nouveau. Si le développement de Viliaprint a pris autant de temps, c’est qu’entre l’idée et l’application réelle, il a fallu faire de très nombreux essais.

Si le défi architectural a été relevé, avec des murs en béton tout en courbes (côté sud) et les parties fonctionnelles de la maison, en panneaux de bois, l’enjeu écologique est lui aussi réussi, puisque « la quantité de béton pour une construction d’habitation normale de cette surface est réduite de 50 à 60% », précise Emmanuel Coste, architecte. Tous les murs ont été imprimés grâce à la technologie de l’impression 3D imaginée par XtreeE, société française de technologie d’impression 3D béton à grande échelle dans leurs locaux de Rungis, puis assemblés sur place.

« Nous avons été approchés par de grands promoteurs ainsi que par des confrères bailleurs sociaux pour étudier cette nouvelle technologie », livre Jérôme Florentin, Directeur de la maitrise d’ouvrage chez Plurial Novilia. Quant à sa fiabilité, le projet a conquis ses lettres de noblesse en obtenant la certification ATEx (appréciation technique d’expérimentation) par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment). Avec 50% d’espace non constitué de béton, les performances d’isolation sont non seulement économiques mais aussi optimales.

« Tous les objectifs que nous nous étions fixés aussi bien en termes de technique constructive que de modèle économique sont en passe d’être atteints. Ce modèle est reproductible au sein d’Action Logement », soutient Alain Nicole, Directeur Général de Plurial Novilia.

Source et suite de l'article sur le site du Matot Braine

Consulter le communiqué de presse sur le site de Plurial Novilia

Photo : Plurial Novilia

S'inscrire à la newsletter