07 mai 2020

La start-up rémoise Monstock lève 1,6 million d’euros

L’horizon n’est pas sombre pour tous dans le monde des entreprises. Alors que beaucoup, en pleine crise du coronavirus, doivent gérer leur baisse d’activité et l’incertitude de leur marché, la start-up rémoise Monstock accélère son développement. Elle vient de lever quelque 1,6 million d’euros auprès du fonds d’investissement Side Capital, avec le soutien de Bpifrance et de partenaires privés.

Installée à Bezannes près de Reims, au sein du Village by CA, cette société d’une vingtaine de collaborateurs a créé une application web et mobile qui permet de digitaliser la gestion des stocks des entreprises. Grâce à cette solution proposée par abonnement, les vendeurs et les magasiniers sont connectés en permanence à leurs stocks, peuvent faire des devis ou suivre des commandes.

« On avait initié cette levée de fonds avant la crise et les investisseurs continuent de croire en nous. Cet intérêt montre que la logistique, qui avait tendance à être considérée comme le parent pauvre dans les entreprises, est remise en avant. Avec la crise, elle devient même un élément clé. Nos services aident par exemple les entreprises à développer le click and collect ou la livraison », explique Guillaume Blanc, PDG et fondateur.

Créée à Reims en 2018, après deux années de R&D, l’entreprise a déjà vendu ses services dans 93 pays et compte parmi ses clients H&M, la SNCF ou FM Logistic. Actuellement, le fournisseur des restaurateurs Métro utilise Monstock pour son nouveau service de livraison à Paris.

monstock_Reims

« Nous nous adressons aux grands groupes mais aussi aux toutes petites entreprises qui font du e-commerce et qui ont besoin d’améliorer leur service. Car des grandes plates-formes comme CDiscount leur infligent désormais des pénalités s’ils vendent des produits qu’ils n’ont pas en stock », explique l’entrepreneur.

Champenois d’adoption, Guillaume Blanc souhaite ancrer son entreprise dans la région rémoise. « Nous sommes à cinquante minutes de Paris, c’est très pratique et puis notre équipe est ici. » Si l’entreprise a deux collaborateurs à Paris, les autres habitent Reims, Fismes, Châlons, Épernay ou Rethel.

Avec sa levée de fonds, Monstock compte recruter une dizaine de collaborateurs.

La start-up rémoise bénéficie du soutien des accélérateurs Paris&Co et Scal’E-nov (région Grand Est).

Source et suite de l'article : Article de l'Union du 4/05/20

Vous aussi, développez votre entreprise à Reims !

S'inscrire à la newsletter