25 mai 2020

Des surblouses pour les soignants confectionnées par les entreprises autour de Reims

Découvrez les initiatives de structures locales pour confectionner des surblouses pour les soignants à Reims. Retrouvez les interviews de :

  • Agathe Lefeuvre, créatrice la marque "Agathe vous gâte", un atelier de confection de nœuds papillons et de cravates, qui emploie 8 personnes à Reims.

Cette ingénieure a conçu avec sa cheffe couturière une surblouse à partir de sacs-poubelle. Après de premiers essais non concluants avec des grands sacs noirs, couleur jugée un peu lugubre pour une utilisation en milieu hospitalier, Agathe Lefeuvre a trouvé son bonheur avec les sacs plastiques transparents distribués, par exemple, par le Grand Reims pour la collecte de déchets recyclables. « Leurs liens à ourlets sont très utiles, ils servent à resserrer les manches et le bas de la surblouse », précise Agathe Lefeuvre. Avec son procédé utilisant non pas la couture mais le thermocollage, il suffit de deux sacs, d’une paire de ciseaux, d’un fer à repasser et d’une feuille de papier sulfurisé pour réaliser en 5 minutes une surblouse.

Plus d'infos : lire notre article sur le sujet

 

  • Delphine Chapelot, Responsable BEI d'Epernay Chantelle et Présidente de l'association Les Blues du Coeur.

Trente-cinq salariées de Chantelle Lingerie, situé à Epernay près de Reims, se sont portées bénévoles pour confectionner des surblouses à destination des soignants de la Marne. L’entreprise Chantelle a accepté de mettre à disposition ses locaux, ses machines ainsi que les petites fournitures comme des élastiques ou les liens en satin. L’énergie et la détermination des bénévoles font le reste depuis maintenant plus d’un mois. La matière première est fournie par d’autres bénévoles : ceux du Lions Club d’Epernay. Une coopération s’est très vite mise en place entre les deux associations : le Lions Club fournirait la matière première, les couturières de Chantelle se chargeraient de découper les sur blouses et de les coudre.

Plus d'infos : lire notre article sur le sujet

// Lire aussi l'article de l'Union du 27 mai 2020 : Les surblouses en sacs-poubelles inventées à Reims sont victimes de leur succès

Le concept des surblouses en sacs-poubelles inventé à Reims fait un carton au point d’être imité partout en France. La difficulté aujourd’hui est de répondre à la demande.

Pas moins de 5 000 surblouses conçues à partir des sacs de tri pour la collecte sélective des déchets ménagers, notamment les cartons et plastiques, ont à ce jour été confectionnées par les travailleurs handicapés des ateliers de la Forêt à Pouillon, au nord de Reims, mais aussi par les bénévoles du Rotary Reims Clotilde pour être distribuées aux centres hospitaliers, établissements médico-sociaux (Ehpad, foyers de vie pour personnes handicapées), organismes de services à domicile et autres professions libérales (ostéopathes, infirmières…) de la région.

Mais voilà, ce qui au départ partait de l’idée d’une ingénieure rémoise, Agathe Lefeuvre, fondatrice d’Agathe Vous Gâte à Reims (un atelier de confection de nœuds papillons), de concevoir une surblouse à base de sacs-poubelles pour les soignants, est devenu une véritable petite entreprise artisanale, au point qu’il devient difficile de répondre à la demande.

---

Si vous visualisez cet article au travers de notre application pour smartphone ou tablette, visitez la rubrique "Reims en vidéos" pour voir cette vidéo. 
 
Crédits vidéo : MELODIA pour Invest in Reims

S'inscrire à la newsletter