hossein_reims
13 décembre 2021

Théâtre : Robert Hossein, 7 ans à Reims et puis s'en va

Article de France 3 à lire en entier ici

REPLAY. "Robert Hossein, 7 ans à Reims et puis s'en va", trois raisons de voir ce documentaire sur l'homme de théâtre.

"Robert Hossein, 7 ans à Reims et puis s'en va" retrace la période cruciale de la vie du comédien lorsqu'il prend la tête du Théâtre Populaire de Reims dans les années 1970.

Une parenthèse enchantée, une utopie, c'est ainsi que les partenaires de théâtre décrivent la période durant laquelle Robert Hossein s'est installé à Reims avec armes et bagages pour y fonder sa troupe, son théâtre, et son école de théâtre. Sept années d'une expérience théâtrale hors norme qui ont marqué l'histoire de la ville et au-delà.

Contre vents et marées, il a cette idée folle d'amener un théâtre d'envergure à Reims. Un spectateur se souvient que Robert Hossein dit un jour "Reims c'est une très grande chance, car Reims a Paris dans sa banlieue."

Sur un plateau de télévision, Philippe Bouvard ironise : "D'habitude (...) les comédiens quittent leur province et viennent à Paris pour réussir et Robert Hossein a imaginé de faire l'inverse !"

Sa rencontre avec Jean Taittinger, alors maire de Reims provoque un déclic : avec l'aide de celui-ci, il va y créer sa compagnie, son théâtre et son école pour tous les publics. Il va lui falloir d'abord convaincre des comédiens de le suivre.

"Du théâtre comme vous n'en verrez qu'au cinéma!" c'était son slogan, sa devise. Avec ses mises en scènes de Crime et châtiment, Roméo et Juliette, Les bas-fonds, La Maison Bernada qui révèle Isabelle Adjani et tant d'autres pièces encore, il laisse sa trace dans l'histoire du Théâtre populaire de Reims, dans le théâtre tout court. 

Article de France 3 à lire en entier ici

S'inscrire à la newsletter